14 mai 2013

Critique: Candy Crush Saga


Bonbons amers


Développeur : KING.COM
Plateformes : iOS, Android

J'sais pas pour vous, mais dans les derniers mois, j'ai été bombardé de 4012 invitations sur Facebook pour jouer à ce jeu. J'ai aussi vu presque autant de personnes y jouer sur leur mobile ou tablette. Même la belle-mère l'a installé sur son iPhone!
Justement, ça me rappelle la première fois que j'y ai joué. C'était sur l'iPhone de ladite belle-mère. Curieux de savoir pourquoi Candy Crush Saga était aussi populaire, je lui emprunte quelques minutes, question de m'essayer.
Quand j'ai eu fini, elle a bien ri de moi. Vous allez voir pourquoi.

On commence avec le début: Candy Crush Saga, c'est quoi? À la base, c'est un jeu d'association comme il en existe déjà des milliers partout sur Internet; on a une grille de pièces et il faut en mettre 3 à 5 en ligne, selon leur couleur, pour les faire disparaître, après quoi de nouvelles pièces tombent à leur place. Créer une ligne de 4 ou 5 friandises pareilles donnent des pièces spéciales, comme des bombes (dans le jeu, représentées par des bonbons emballés), des pièces qui effacent une ligne ou colonne au complet, ou bien d'autres qui éliminent toutes les pièces d'une couleur.
C'est une formule simple et déjà vue, mais qui sait tout de même satisfaire. Il fait toujours plaisir de voir un simple mouvement créer un effet de cascade et voir le multiplicateur de points  augmenter. À ce niveau, je ne me plains pas, et ça reste amusant comme idée.

Par contre, il m'a fallu juste deux ou trois minutes pour voir le premier grand défaut du jeu. CCS ne se contente pas de donner des grilles de formes et tailles différentes, mais demande, en plus d'atteindre un certain score, de compléter un deuxième objectif.


Je vais le dire tout de suite: le seul vrai bon mode de jeu, c'est celui avec le temps limite. Unique à celui-ci, il y a des pièces qui ajoutent cinq secondes au chrono quand on les élimine. Pour atteindre le score (tant celui requis de base que ceux pour les rangs deux et trois étoiles), il faut faire preuve de bons réflexes et une bonne perception du tableau. J'aime ces niveaux, mais ce sont les plus rares.
Moins amusants que les niveaux en mode chrono, mais moins pire que ceux à gélatine, ce sont ceux à ingrédients. Tout simplement, il faut faire arriver les cerises et noisettes au bas de l'écran. C'est le deuxième type de tableau le plus commun.
Les tableaux à gélatine sont ceux qu'on voit le plus souvent, et qui sont souvent les plus frustrants. Il y aura un nombre varié de cases avec de la gélatine dedans, qu'il faut éliminer en associant des pièces dessus. Des fois, une association suffit, mais d'autres, il faut le faire deux fois pour enlever la gélatine.
Dans tous les modes, il y a des tableaux qui incluent des obstacles, comme de la crème qui bloque des cases et doit être enlevée en associant des bonbons à côté. Ce genre d'obstacle peut être enrageant ou bien une simple nuisance, selon les cas.
Mais ce qui fait que ce jeu devient absolument frustrant, c'est la limite de déplacements. En plus de leur objectif secondaire, il faut réussir les niveaux à gélatine et à ingrédients en dedans d'un nombre de déplacements.
Donc, pour récapituler: Avec un assortiment aléatoire de pièces, on doit atteindre un score donné, en plus d'un objectif secondaire relativement complexe, en moins de X déplacements. Ouf...

Avant et après: De défi à perte de temps

Des tableaux qui sont plus difficiles qui n'en ont l'air.

Mais bon, il suffit de réessayer jusqu'à on ce qu'on réussisse, non? Eh bien, ceux qui n'auront pas encore abandonné le jeu feront vite face à cet écran:

Ah? On a un nombre limite de vies en plus?!

C'est ici que j'ai commencé à sacrer après le jeu (et que la belle-mère s'est mise à rire). Quand on ne réussit pas un niveau, on perd une vie. On a cinq vies. Échouer un niveau peut prendre aussi peu de temps que deux minutes. Une vie prend trente minutes à régénérer. En somme, je dois attendre deux heures et demie pour jouer dix autres minutes. À moins d'achaler mes amis sur Facebook ou bien d'acheter cinq vies pour un dollar.

Mais bon, je suis le genre de masochiste qui joue à Monster Hunter, alors je ne me laisse pas décourager, le télécharge sur mon Android et fais du progrès au cours des jours qui suivent. Je réussis enfin le niveau 35, qui conclut un épisode. Je me demande ce que les prochains tableaux me réservent, quand, soudainement, je me fais dire que je ne peux pas y jouer tout de suite. Soit je demande l'aide d'amis Facebook, soit je paye, soit je fais des "missions mystères". Après avoir encore sacré, je me dis: "Ffffffffffine. J'vais les faire, tes ******* de missions." Surprise, je réussis du premier coup! Mais ma joie est immédiatement remplacée par de l'horreur:

J'ai dû me retenir de ne pas lancer mon téléphone.

Je ne retourne presque plus à Candy Crush Saga. Pourtant, je veux l'aimer. Le style est bon. La musique m'énerve mais je peux la couper. Il y a des bonnes idées dedans. Certains tableaux sont de vrais défis, sans être injustes.
Mais il y a trop de complexité, d'obstacles et de limites. Trop souvent je finis par me frustrer de ne faire aucun progrès, parce que je n'ai aucun contrôle sur les pièces qui tombent et je suis forcé de gaspiller des déplacements en en faisant qui ne m'avanceront pas. C'est dommage, parce qu'il y a un bon jeu qui se cache là-dedans. Mais le développeur cherche à faire de l'argent sur chaque petite chose et trouve les moyens de capitaliser sur chaque petite frustration. "Après tout, ça ne coûte qu'un dollar ou deux" ne devrait pas être une réponse valide.

Je l’achèterais bien pour trois ou cinq dollars, sans limite de vies et des objectifs révisés, quitte à payer pour des niveaux de plus. Mais bon, quand on retrouve çà dans le jeu...


Ma belle-mère dit qu'elle y joue pendant les pauses publicitaires à la télé, ou bien entre les émissions. Comme çà, elle ne voit pas vraiment la limite de vies et les échecs sont plus espacés. C'est moins frustrant ainsi. Elle a certainement raison. Ce n'est pas vraiment un jeu fait pour les gamers assidus comme moi. Mais j'aimerais bien en trouver un jeu gratuit sur mon mobile fait pour les gamers, pourtant.

J'ai cru en trouver un, mais çà, c'est le sujet d'une autre critique.

3 commentaires:

  1. Plus de vie. Desinstaller et installer aussitot. 5 vies en 2 minutes

    RépondreSupprimer
  2. Ou plus simple :
    tu changes la date de ton téléphone (+1jour)
    Tu vas sur Candy Crush (hop, 5 vies)
    Et quand meme, tu remets la bonne date.
    ;)

    RépondreSupprimer